Choisir les meilleurs : brosse à dents, dentifrice, rince-bouche

Maintenir une bonne fréquence de brossage et d’utilisation de la soie dentaire est certes une excellente habitude, mais encore faut-il choisir le bon matériel !

La brosse à dents idéale

En ce qui a trait à la brosse à dents, nous conseillons la plupart du temps les poils souples. Les patients qui souffrent de sensibilité dentaire se verront prescrire une brosse à dents à poils extra souples. Les personnes dont les gencives sont coriaces, à l’opposé, se verront recommander celles à poils plus rigides. D’une manière générale, les poils synthétiques sont plus doux et plus hygiéniques que les poils naturels. Ces derniers sont généralement trop durs et risquent de blesser vos gencives.

Quant à la tête de votre brosse à dents, elle doit être relativement petite et idéalement arrondie afin de pouvoir atteindre facilement toutes les surfaces dentaires. Il existe diverses formes de têtes allant de la simple à l’articulée. La plus complexe permet même de varier au niveau des positions et de la longueur des poils. Enfin, le manche doit offrir une prise confortable. Si vous ne connaissez pas suffisamment les spécificités de votre bouche, votre dentiste saura vous suggérer le type de brosse à dents adapté à vos besoins.

Les brosses à dents électriques sont de plus en plus en vogue. Le choix le plus judicieux est celle à tête ronde, qui exerce des rotations sur la dent, ou bien à tête normale à balayage sonique. Elle doit être substituée au besoin, alors que la brosse manuelle et les têtes des brosses à dents électriques doivent être jetées après trois mois d’utilisation. Pour cette raison, certains fabricants de brosses à dents électriques offrent des modèles à tête remplaçable.

Pâte à dents — pour tous les goûts !

En ce qui concerne le dentifrice, le premier conseil est d’opter pour une saveur que vous aimez. Si le goût ne vous enchante pas, vous pourriez devenir moins assidu sur le brossage.

Plusieurs marques ont recours à des phrases clés pour nous inciter à nous procurer leur dentifrice. De manière générale, ils contiennent tous les mêmes ingrédients dans des proportions similaires, dont le fluorure qui combat la carie. Ils sont donc tous aussi efficaces les uns que les autres. En ce sens, les déclinaisons de type « Combat la carie » ou « Renforce l’émail » veulent toutes dire la même chose ; ils contribuent à enlever la plaque, lorsque bien utilisés, et rendent l’émail moins vulnérable.

Bien qu’il soit très bénéfique pour la santé dentaire des enfants, il faut s’assurer que ces derniers n’avalent pas le dentifrice pour éviter la fluorose (surdose de fluor). Cette affection est notamment responsable des petites taches blanchâtres qui se forment sur les dents. C’est pourquoi la quantité de dentifrice chez les bambins de moins de trois ans devrait être de la taille d’un grain de riz. Les petits de trois à six ans quant à eux ne devraient pas en utiliser plus que la grosseur d’un petit pois.

Il existe également des dentifrices antibactériens spécialement conçus pour les patients sujets à la gingivite. Ils contiennent des ingrédients qui luttent contre la production de bactéries et des phosphates de sodium qui ralentissent le développement de tartre. Pour les sujets qui présentent une sensibilité au contact du chaud ou du froid, un dentifrice pour dents sensibles pourrait s’avérer une excellente solution. Ils renferment notamment des agents désensibilisants dont les effets se font ressentir de quelques heures, à quelques jours. Les bienfaits sont rarement immédiats, d’où l’importance d’utiliser le produit quotidiennement. Si vous pensez que l’un ou l’autre de ces produits est fait pour vous, veuillez demander conseil à votre dentiste avant l’usage.
Enfin, il y a les dentifrices qui prétendent blanchir les dents. Il faut savoir que ceux-ci ne génèrent pas les mêmes résultats qu’un traitement de blanchiment à la chaise. En fait, ils restaurent la couleur naturelle de la dent, qui à la base, n’est pas d’un blanc immaculé. Ils éliminent aussi certaines taches comme le vin, le café ou la cigarette.

L’ingrédient principal agit comme un abrasif sur l’émail de la dent : certains sont doux, d’autres beaucoup plus puissants. Le traitement de blanchiment en clinique dentaire utilise le peroxyde d’hydrogène. Certains dentifrices en contiennent, mais pour être efficace il doit rester en contact avec la dent environ 20 minutes. Pensez-y, qu’elle est la dernière fois où votre brossage a duré 20 minutes ?

Avant d’entamer une procédure de blanchiment dentaire, il est important de consulter votre dentiste afin de déterminer d’où vient cette décoloration. Surtout, sachez que ces produits ne conviennent pas à tout le monde et que certains patients doivent obligatoirement s’abstenir. Les contre-indications concernent principalement les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes au système immunitaire affaibli et ceux qui souffrent de reflux gastriques ou encore du syndrome du côlon irritable.

Et le rince-bouche dans tout ça ?

En terminant, bien qu’un rince-bouche antimicrobien réduise la quantité de bactéries présentes dans la bouche, il est important de ne pas négliger le brossage. Si vous en êtes un adepte, choisissez-en un qui ne contient pas d’alcool. Votre bouche deviendra sèche après quelques heures, ce qui pourrait causer la mauvaise haleine. Tentez également d’opter pour une marque dont le sceau d’une association dentaire reconnue est apposé.

Nous Joindre

801, Boul. Laure
Sept-Îles (Québec)
G4R 1Y2

Nos coordonnées

Heures d’ouverture

  • Lundi au jeudi 08h00 à 18h00
  • Mardi 08h00 à 18h00
  • Mercredi 08h00 à 17h00
  • Jeudi 08h00 à 17h00
  • Vendredi 08h00 à 16h00